Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Backbone : digne héritier du cirque australien nouveau genre

Backbone : digne héritier du cirque australien nouveau genre

De retour à Montréal après trois années d’absence, la troupe australienne Gravity & Other Myths revient dans la métropole québécoise dans le cadre du Festival MONTRÉAL COMPLÈTEMENT CiRQUE pour présenter son tout nouveau spectacle Backbone.

Avec vigueur, charme, et même un peu d’humour, la dizaine d’acrobates australiens y explore les limites de la force du corps humain sous toutes ses déclinaisons lorsque celui-ci défie la gravité; physique, émotionnelle, individuelle et collective. Backbone offre ainsi des chorégraphies à couper le souffle, qui célèbrent la connectivité de l’humain lorsqu’il s’adjoint de l’autre.

Cette œuvre est volontairement dépouillée au plus possible : très peu de dialogue et de costumes. Le fil narratif repose sur l’ensemble des prouesses offert dans cette représentation de théâtre physique. (L’expression vient d’eux!)

Dans une continuité typiquement australienne

article-image
Je crois que Gravity & Other Myths sont les descendants directs du cirque australien. Ils se sont approprié les nouvelles tendances, qui consistent à présenter des œuvres dépouillées de tout artifice. Ils retirent ainsi toutes les couches de théâtralités pour être eux-mêmes et ainsi, faire vivre au public des émotions à travers leur corps. - Darcy Grant, metteur en scène de la compagnie Gravity & Other Myths (ABC News, Janvier 2018)

Le cirque australien contemporain est considéré comme une des formes des plus populaires dans le monde. Son dépouillement et ses influences provenant du monde de la danse contemporaine sont uniques en soi.

Et le tout a commencé en 2004, et pas avec un grand succès!

« C’était vitriolique! », déclarait le metteur en scène Yaron Lifschitz à la BBC en 2015.

Sa compagnie, Circa (qu’on a pu voir à plusieurs reprises au Festival Montréal Complètement Cirque), commençait ainsi à présenter des œuvres qui faisaient place à des acrobaties brutes avec le moins d’accessoires possible. L’incompréhension des critiques a d’abord pris place, mais Lifschitz a persisté :  « Nous n’avions pas peur de présenter un rendu plus chic, inspiré par la danse contemporaine.  Dans les pires des cas, nous voulions paraître plus hautains que ringards. Ceci étant dit, ça demandait du courage et un peu de folie d’abandonner tout ce que nous connaissions! »

Le succès a ensuite suivi pour Circa, et il s’est produit quelque chose de très semblable pour la compagnie Gravity & Other Myths, en 2013. Fondée en 2009, celle-ci était encore toute jeune et n’avait eu que de modestes succès en Australie.

« Nous présentions notre spectacle devant 12 personnes; nous l’avons presque annulé puisqu’il y avait presque autant de spectateurs que d’artistes sur scène. » se rappelle Jacob Randell, un des membres fondateurs de la troupe.

Mais un de ces 12 spectateurs connaissait une personne influente du Festival Fringe d’Edinbourg. Les contacts téléphoniques étaient échangés et quelques mois plus tard, Gravity & Other Myths causait la sensation en Écosse!

Dès lors, la compagnie australienne s’est transportée à travers le monde au grand bonheur d’amateurs de cirque contemporain.

Montréal, une place de choix

Gravity & Other Myths sont attendus à Montréal par plusieurs amateurs, eux qui y sont débarqués à plusieurs reprises. Les membres de la troupe australienne y conservent d’ailleurs d’excellents souvenirs, comme relate Jascha Boyce, une des membres de la troupe :

Performer à Montréal face à une grande partie de la communauté internationale du cirque, c’est excitant et ça nous donne une leçon d’humilité. Nos spectacles à Montréal, devant l’industrie ainsi que nos idoles, sont définitivement stressants, mais cette pression rend le tout vraiment gratifiant au final. C’est d’ailleurs à Montréal que nous y avons connu notre plus belle expérience en tournée, avec notre première présence à la TOHU, dans le cadre du spectacle A Simple Space.

Backbone sera présenté à la TOHU du 5 au 14 juillet 2018.

TOHU

Comment nous joindre:
Billetterie: +1 514 376-TOHU (8648)
Sans frais: 1 888 376-TOHU (8648)
Bureaux administratifs: +1 514 374-3522

MONTRÉAL COMPLETÈMENT CiRQUE

Du 6 au 16 juillet 2017

Comment nous joindre:
Billetterie: +1 514 376-TOHU (8648)
Sans frais: 1 888 376-TOHU (8648)
Bureaux administratifs: +1 514 374-3522