Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
La corde lisse

La corde lisse

Généralement considérée comme la plus courageuse des disciplines aériennes, la corde lisse charme principalement les puristes par son esthétique sobre et minimaliste.

Cette discipline est composée d’une corde de coton tressée d’un diamètre de 3 à 5 centimètres disposée à la verticale à partir de laquelle l’acrobate exécute différentes figures acrobatiques. La corde lisse peut également être accompagnée d’un Coulisseau (loupe en corde aussi appelé Staffe) qui permet d’insérer soit la main ou le pied de l’acrobate, pour ensuite effectuer diverses figures en rotation grâce à la poussée rotative effectuée par un assistant au sol. 

Deux personnes ou plus peuvent se produire sur la même corde, bien qu’il soit très rare d’avoir plus de deux artistes. Les deux interprètes peuvent se trouver à des hauteurs différentes et éloignées sur la corde ou être suspendus l’un à l’autre. 

article-image
Klara et Régina lors des Coups de cœur 2020 à la TOHU par Frédérique Ménard Aubin

Un peu d’histoire 

La corde lisse a été introduite dans les programmes de cirque dès la seconde moitié du XIXe siècle. Les montées en traction ont composé les premiers numéros de corde lors des spectacles, servant aussi à rejoindre un autre agrès aérien. Des figures statiques et dynamiques, chutes et ascensions ont par la suite agrémenté les exercices de force. 

Dès le XIXe siècle, ce sont principalement des femmes qui présentent des numéros de corde lisse. Les grands noms de l’histoire de l’agrès sont ainsi féminins. Emma Juteau et Leona Dare comptent parmi les vedettes des spectacles de cirque des années 1875-1885 selon Henry Thétard (La Merveilleuse Histoire du Cirque). Leona Dare tient notamment son succès de sa descente sur corde oblique, suspendue par la mâchoire. 

article-image
Débuts de demoiselle Emma Jutau et de la troupe Rosinsky Cirque d’Été, Champs-Élysées – Carré Marigny Affiche, Morris Père et Fils (Paris), 1878

Dans les années 1920, Lilian Leitze, acrobate aux anneaux, effectuait une montée spectaculaire à la corde lisse vers son agrès, exécutant une série impressionnante de « bras roulés ». Elle est décédée suite à une chute après que le mousqueton de l’une des cordes des anneaux se soit ouvert.  

Chrysis Delagrange, dans les années 1930 et 1940, était annoncée sur des cartes postales comme « La championne du monde de la montée à la corde lisse ». 

Toutes deux feraient presque oublier que les numéros de corde ont souvent fait office de numéros de complément. Ils servaient d’intermède pendant le démontage des cages ou encore de second numéro des couples, garantissant un revenu supplémentaire, elle à la corde, lui la faisant tourner d’en bas. 

article-image
Chrysis Delagrange, corde lisse

Évolution de la discipline 

Ces dernières années, une grande partie de l’innovation dans le domaine de la corde lisse s’est concentrée sur l’augmentation du vocabulaire acrobatique associé à cette discipline : les mouvements de lâcher.  

La forme d’art a également vu l’importation de la technique du Mallakhamb, un art de gymnastique indien qui utilise une corde plus fine et qui s’appuie sur des chutes et des prises de pieds. 

article-image
Mallakhamb, Inde

Comme vous pouvez l’imaginer, la corde lisse est une discipline qui exige une grande habileté et une grande force pour prévenir une chute, car les artistes ne bénéficient d’aucune mesure de sécurité. Il ne faut donc pas tenter de la réaliser à la maison ! 

  

Sources : 
Ecole nationale du cirque : https://ecolenationaledecirque.ca/fr
Les arts du cirque, l’encyclopédie : https://cirque-cnac.bnf.fr/fr/acrobatie/aeriens/la-corde-lisse 

TOHU

Comment nous joindre:
Billetterie: +1 514 376-TOHU (8648)
Sans frais: 1 888 376-TOHU (8648)
Bureaux administratifs: +1 514 374-3522

MONTRÉAL COMPLETÈMENT CiRQUE

Comment nous joindre:
Billetterie: +1 514 376-TOHU (8648)
Sans frais: 1 888 376-TOHU (8648)
Bureaux administratifs: +1 514 374-3522