Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Entrevue avec Olivier Normand

Entrevue avec Olivier Normand

Le Songe d’une nuit d’été, célèbre oeuvre de Shakespeare, sera revisitée par le Théâtre du Trident et FLIP Fabrique à partir du 30 janvier prochain à la TOHU. L’occasion pour nous d’interroger Olivier Normand, metteur en scène de ce spectacle. 

D’où t’es venue l’idée de revisiter l’œuvre de Shakespeare en mélangeant le théâtre et le cirque?

Je cherchais un moyen de rendre concret le désir qui habite les personnages tout au long de la pièce.  C’est dans les corps que j’ai trouvé le moyen de parler de toutes les nuances et les fureurs du désir. Et le côté magique de Le Songe d’une nuit d’été nous ouvrait déjà la porte vers le cirque.

article-image
Stéphane Bourgeois

Comment as-tu ajusté ta mise en scène pour harmoniser les deux disciplines?

J’ai essayé de choisir des disciplines où on ne voit pas trop le cirque. C’est-à-dire, où il n’y a pas clairement un appareil qui nous indique « ceci est du cirque ». Le mât chinois et le powertrack sont intégrés au décor. Les acteurs les utilisent aussi, ce qui fait qu’ils sont en quelque sorte le terrain de jeu de tout le monde.

Quelle a été la plus grande difficulté pour toi que tu as rencontré lors de la procédure de création ?

Je dirais que le temps a été un enjeu important. Une production de cette ampleur demande beaucoup de temps, et il fallait que je maximise les périodes de répétitions. Parfois, je divisais l’équipe en 2. Les acrobates allaient travailler un segment, pendant que les acteurs planchaient sur un autre. Après 2 heures, on se montrait le résultat de notre travail. Ça a permis de dédoubler nos périodes de répétition, mais surtout de créer un climat de travail où chaque groupe était admiratif du travail de l’autre. C’était vraiment intéressant d’assister à cette rencontre des disciplines.

article-image
Stéphane Bourgeois

De quelle manière le cirque québécois se différencie-t-il du reste du monde selon toi ?

Je le trouve extrêmement créatif. De plus en plus en fait. De nombreuses compagnies ont fait leur marque dans les dernières années, et les artistes formés au Québec sont en demande partout à travers le monde, à la fois pour leurs qualités techniques et pour leur sensibilité particulière. Les artistes avec qui je travaille, tous formés ici,  ont une qualité essentielle pour moi: l’enthousiasme. Pour un metteur en scène, c’est extrêmement précieux.

Que souhaites-tu à la TOHU pour son 15e anniversaire ?

De continuer d’être un lieu de diffusion à la croisée des chemins entre le cirque, le théâtre, la danse, etc. De continuer de faire voir au public d’ici la multitude des formes que peut prendre ce qu’on regroupe sous le nom de cirque.

TOHU

Comment nous joindre:
Billetterie: +1 514 376-TOHU (8648)
Sans frais: 1 888 376-TOHU (8648)
Bureaux administratifs: +1 514 374-3522

MONTRÉAL COMPLETÈMENT CiRQUE

Du 6 au 16 juillet 2017

Comment nous joindre:
Billetterie: +1 514 376-TOHU (8648)
Sans frais: 1 888 376-TOHU (8648)
Bureaux administratifs: +1 514 374-3522